Accompagner les entreprises et leurs salariés dont l’activité sera radicalement transformée par un changement technologique majeur vers une nouvelle organisation du travail, de nouvelles fonctions et emplois.

Quels sont les défis à relever?

La digitalisation et l’automatisation qui touchent aujourd’hui tous les secteurs d’activité au Luxembourg et dans le monde entraînent une transformation radicale des entreprises, des emplois et des compétences, et cela dans une mesure importante et avec une complexité sans précédent.

Ce changement de paradigme nécessite de construire une approche orientée vers la demande, une vision commune ainsi que des outils évolutifs et innovants pour mieux  accompagner le développement des compétences.

Le programme Luxembourg Digital Skills Bridge a pour objectif de développer une stratégie nationale commune et un mécanisme de soutien pour la requalification des employés et la meilleure réponse possible des entreprises à la transformation de leurs activités.

Luxembourg Digital Skills Bridge – Les objectifs

Le programme Luxembourg Digital Skills Bridge entend devenir la meilleure solution pour accompagner le salarié et l’entreprise dans la transformation de l’organisation du travail, des emplois et des compétences résultant de la révolution technologique actuelle. Il s’agit d’un investissement dans l’avenir des salariés en particulier et des entreprises en général pour sécuriser les parcours professionnels et équiper les salaries avec des compétences variées et requises pour un développement tout au long de la vie.

Aider à la prise de conscience et soutenir
les entreprises dont l’activité est ou sera touchée par les transformations technologiques actuelles.

Accompagner et former les salariés dont les emplois sont concernés par la digitalisation – et les conseiller sur de nouvelles opportunités (mobilité interne ou externe).

Atteindre un taux de mobilté interne de 65% pour les participants au projet pilote.

Souligner la valeur d’une approche préventive de formation et de requalification pour l’entreprise, le salarié et la société.

Développer un écosystème incluant des solutions d’évaluation et de formation pertinentes.

Quels sont les avantages à participer ?

Salarié

Les avantages pour le salarié sont multiples:

  • Bilan de compétences complet, motivations et intérêts;
  • Recherche et explication de nouvelles fonctions (internes ou externes) en rapport avec les résultats du bilan;
  • Accompagnement individuel tout au long du processus de requalification;
  • Acquisition de nouvelles compétences transversales, digitales et le cas échéant, métier, grâce à une formation sélectionnée pour répondre aux exigences du nouveau poste;
  • Formation de qualité (certification reconnue);
  • Transition sécurisée vers un nouvel emploi.

Entreprise

Les avantages pour les entreprises sont multiples:

  • Compétitivité et innovation;
  • Accès à du personnel récemment formé capable de répondre aux nouveaux défis posés par la révolution technologique;
  • Promotion d’une image positive au sein de l’entreprise (impact positif sur le climat de travail) et à l’extérieur (innovation sociale).

Plus spécifiquement, pour l’entreprise participante

  • Approche préventive de l’impact de l’introduction de nouvelles technologies sur l’organisation du travail;
  • Meilleure connaissance des compétences, motivations et intérêts des salariés;
  • Assistance méthodologique et technique par des experts;
  • Promotion des services de formation existants de l’entreprise;
  • Implication des salariés dans le processus;
  • Maintien du savoir-faire et de l’expérience au sein de l’entreprise dans le cas d’une mobilité interne.

Comment cela fonctionne-t-il concrètement ?

Etape 1

Candidature générale de l’entreprise

  • L’entreprise participante informe la délégation du personnel de son intention de candidature au programme Skills Bridge et échange avec elle à propos de cette opportunité;
  • Elle prépare et soumet une candidature générale au Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire qui va procéder à l’analyse des candidatures. Le résultat de cette analyse sera soumis au « Comité de conjoncture » pour validation;
  • L’entreprise et la délégation du personnel seront informés de la validation par le Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire.

Etape 2

Elaboration du plan de développement des compétences

  • L’entreprise établit son plan de développement des compétences suite à une analyse quantitative et qualitative des besoins en main d’oeuvre en identifiant les emplois à risque en raison de la transformation digitale et élaborant les profils de compétences pour les emplois futurs;
  • Elle soumet son plan de développement des compétences pour homologation au Ministère;
  • Le Ministre décide de l’homologation du plan de développement des compétences sur avis du « Comité de conjoncture »;
  • L’entreprise et la délégation du personnel seront informés de la décision d’homologation par le Ministère.

Etape 3

Mise en oeuvre du plan de développement des compétences

  • Suite à l’homologation par le Ministre est lancée la mise en oeuvre du plan individuel de développement des compétences pour chaque salarié concerné.

Etape 4

Développement des compétences

  • Suite aux différents parcours de formation effectués par le salarié concerné, et en cas de réussite, il lui sera remis une certification. Le salarié est accompagné par un conseiller individuel tout au  long du processus jusqu’à l’entrée en fonction au nouvel emploi.

Etape 5

Entrée en fonction dans le nouvel emploi

Mobilité interne

  • Soutenu par son conseiller individuel, le salarié prépare son entrée en fonction dans le nouvel emploi.

Mobilité externe

  • Soutenu par son conseiller individuel, le salarié prépare son entrée en fonction soit directement sous contrat de travail auprès du nouvel employeur, soit à l’issue d’un prêt temporaire de main d’oeuvre facilitant le passage d’une entreprise à l’autre.

Comment votre entreprise peut-elle participer?

En tant qu’entreprise, il est possible de :
  • Participer au programme Skills Bridge en tant qu’entreprise visant à adapter sa stratégie de développement des compétences et à requalifier ses salariés concernés grâce à une assistance technique et financière.
  • Participer au programme Skills Bridge en tant qu’entreprise en recherche de main d'oeuvre.

Entreprise participante

L’entreprise souhaite participer au programme Skills Bridge afin de répondre au besoin de requalification de ses salariés face à la révolution numérique.

Appel à candidature fermé

Télécharger la "candidature générale" Télécharger la présentation Skills Bridge

Entreprise d'accueil

L’entreprise d’accueil souhaite participer au programme Skills Bridge afin de répondre à un nouveau besoin de main d’œuvre qualifiée.

Appel à candidature ouvert

Télécharger le formulaire de participation

La gouvernance du projet pilote

Le projet pilote se déroule dans le cadre de la législation en vigueur. Sa gouvernance est assurée par le « Comité de conjoncture », organe de nature tripartite regroupant outre les représentants de l’Etat et des Administrations directement impliquées, des représentants des principales organisations d’employeurs ainsi que des représentants des organisations syndicales bénéficiant de la représentativité nationale. Le « Comité de conjoncture » est co-présidé par le Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire, Nicolas Schmit, et la secrétaire d’Etat à l’Economie, Francine Closener.

Afin d’assurer le bon déroulement du projet pilote, le « Comité de conjoncture » pourra recourir aux services de son secrétariat et recourir à des experts externes conformément aux dispositions de l’article L.513-1 du Code du travail.